Vous êtes ici



Environnement

La Commission des droits de l’homme du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a adopté le 25 avril 2003 une résolution consacrée aux droits en tant que composants du développement durable. Cette résolution affirme que certaines atteintes à l’exercice des droits de l’homme, comme le droit à la vie et le droit à l’eau, sont causées par des atteintes environnementales. 

Ainsi, le développement durable doit prendre en compte les droits fondamentaux de l’homme et plus particulièrement le droit de l’homme à un environnement sain comme le rappelle le Principe 1 de la Déclaration de Rio de 1992: « Les êtres humains sont au centre des préoccupations relatives au développement durable ».

La CNCDH est mobilisée sur la question de la promotion et de la mise en œuvre du droit de l’homme à un environnement sain. Cette action s’inscrit dans la nécessité de conjuguer l’accès aux droits économiques et sociaux avec la problématique du développement durable. C’est pourquoi, dans le contexte actuel de précarisation, de dégradation de l’environnement et de changement climatique, la CNCDH est consciente du rôle déterminant joué par les associations de terrain.

Aussi, la question de l’accès aux droits économiques et sociaux en lien avec le développement durable est un thème essentiel pour le Prix des Droits de l’Homme de la République française de 2012. Cependant, d’autres thèmes, en lien avec celui-ci, sont à considérer comme le droit à l’alimentation, le droit à l’eau potable et à l’assainissement, le droit à l’accès aux soins, le droit au logement, le droit à l’éducation ou encore le droit à la protection sociale.

La CNCDH œuvre pour que le développement durable ne se cantonne pas uniquement à une approche économique respectueuse de l’environnement mais à une vision qui s’inscrit dans la durée afin de préserver les droits des générations futures.