Vous êtes ici

Prix des droits de l'homme

Le "Prix des Droits de l’homme de la République française - Liberté - Égalité - Fraternité", doté par le Premier ministre du Gouvernement français, est décerné chaque année par la Commission nationale consultative des Droits de l’homme.

C’est ainsi que depuis 1988 de très nombreuses associations ont été distinguées. Nous ne les citerons pas toutes. Elles agissent par exemple au Nicaragua, en Côte d’Ivoire, en Haïti ou au Cambodge, à Gaza ou en Colombie, au Rwanda ou en France.

Ce Prix est remis par le Premier ministre chaque 10 décembre, à l’occasion de la journée des Droits de l’homme proclamée par les Nations unies.

Il distingue des actions de terrain et des projets portant sur la protection et la promotion effectives des Droits de l’homme, dans l’esprit de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, et de la Conférence mondiale sur les Droits de l’homme, sans distinction de nationalité ou de frontière. Il est attribué à cinq lauréats pour une durée d’une année. Chaque année le jury fixe deux thèmes au choix.

Les thèmes et les procédures de candidature sont en ligne mais peuvent également être obtenus auprès du sécrétariat général de la Commission.

 

Pour consulter le règlement du Prix (FR-ANG-ESP) :

Thème n°1 : Liberté d’information, liberté de la presse et journalisme
La liberté d’information et la liberté de la presse sont des corollaires essentiels de la liberté d’opinion et d’expression et constituent des piliers d’une société démocratique, fondée sur le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture. Dans cette perspective, le journalisme et son exercice libre constituent des conditions préalables à la protection et la promotion de tous les autres droits humains.
Thème n°1 : Liberté d’information, liberté de la presse et journalisme
La liberté d’information et la liberté de la presse sont des corollaires essentiels de la liberté d’opinion et d’expression et constituent des piliers d’une société démocratique, fondée sur le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture. Dans cette perspective, le journalisme et son exercice libre constituent des conditions préalables à la protection et la promotion de tous les autres droits humains.

Thème n°2 : Promotion et protection des droits sexuels et reproductifs
L’accès aux services et aux droits de santé sexuelle et reproductive est l’une des conditions nécessaires pour mener une vie digne, épanouissante et en bonne santé. Il s’agit également d’un levier incontournable de l’émancipation féminine et de l’égalité de genre. Garantir la disponibilité des services de santé et l’exercice des droits sexuels et reproductifs a un impact positif direct sur la santé des femmes et des filles, sur l’accès à l’éducation et à l’emploi, à l’indépendance financière et plus largement sur le développement socio-économique.
Thème n°2 : Promotion et protection des droits sexuels et reproductifs
L’accès aux services et aux droits de santé sexuelle et reproductive est l’une des conditions nécessaires pour mener une vie digne, épanouissante et en bonne santé. Il s’agit également d’un levier incontournable de l’émancipation féminine et de l’égalité de genre. Garantir la disponibilité des services de santé et l’exercice des droits sexuels et reproductifs a un impact positif direct sur la santé des femmes et des filles, sur l’accès à l’éducation et à l’emploi, à l’indépendance financière et plus largement sur le développement socio-économique.

Thème n°2 : Représentation et défense des droits des personnes handicapées
La représentation et la défense des droits des personnes handicapées à la lumière de la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées.
Thème n°2 : Représentation et défense des droits des personnes handicapées
La représentation et la défense des droits des personnes handicapées à la lumière de la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées.