Vous êtes ici

Avis sur la violence faite aux enfants par les médias et les images

AVIS avis
Date d'adoption : 30/04/04
Télécharger le documentTélécharger le pdf (30Ko)
Thèmes associés :
Enfants
Information

Avis sur la violence faite aux enfants par les médias et les images

Constatant la place toujours croissante occupée par les messages audio-visuels, la CNCDH s'inquiète de l'impact négatif et dangereux que certains de ces messages peuvent avoir sur la formation du jugement et l’équilibre psychique des mineurs.

Constatant que parents et formateurs requièrent des repères fiables, la CNCDH considère qu’il revient à l’État de protéger aujourd’hui les mineurs.

Ainsi, afin d’assurer la protection de l’enfance tout en préservant la liberté de la création, la CNCDH recommande d'entreprendre rapidement une étude épidémiologique ; de retenir notamment comme critères de protection nécessaire les trois points suivants : atteinte à la dignité humaine, pornographie et violence intense, répétitive et décontextualisée, et réécrire, dans cette perspective, l’article 227-24 du code pénal  pour lui donner plus d’efficacité ; d'affirmer clairement la notion de protection des mineurs ; de promouvoir l’éducation à l’image et aux enjeux économiques des média ; de refondre et rendre plus cohérent le dispositif de protection administrative des mineurs ; de fournir aux adultes des critères pour évaluer la capacité des enfants à recevoir les messages des média, selon leur maturité ; de proposer des outils techniques permettant de protéger les mineurs contre l’exposition involontaire sur Internet aux sites en infraction avec la loi ; de contrôler l’accès aux CD, cassettes et jeux vidéo ; de créer un instrument de contrôle de l’effectivité des mesures prises ; enfin, de porter le débat au niveau européen et international.