Vous êtes ici

Dossier de presse du Prix des droits de l'homme 2016

Dossier de presse du Prix des droits de l'homme 2016

Le Prix des droits de l’homme de la République française « Liberté- Égalité - Fraternité », doté par le Premier ministre, est décerné chaque année depuis 1988 par la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH).

Le rayonnement international du Prix s’est plus que jamais confirmé cette année. Plus de 180 associations issues de 64 pays, représentant les cinq continents, ont ainsi présenté un projet. Parmi elles, cinq organisations non gouvernementales ont été distinguées. Lauréates du Prix des droits de l’homme, elles ont reçu chacune une dotation de 14 000 euros. Des mentions spéciales ont également été attribuées à cinq autres associations.

Comme M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, l’a souligné à l’occasion de sa participation à la 31ème session du Conseil des droits
de l’Homme, le 29 février 2016 à Genève : « nous avons bâti ensemble depuis cinquante ans, en réaction à une violence contre l’Homme que nous voulions bannir pour toujours, un régime international des droits de l’Homme. Cette maison commune est fragile. Face à la tentation du recul, notre responsabilité est de la défendre ».
Pour Mme Christine Lazerges, présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, « le prix des droits de l’homme rappelle que la Déclaration universelle des droits de l’homme est un idéal encore à atteindre. Ce prix est un rendez-vous avec des défenseurs des droits de l’homme qui tous les jours prennent des risques pour défendre la dignité humaine et la justice ».

Par ce Prix, la République française souhaite soutenir les actions individuelles et collectives en faveur de la défense et de la protection des droits de l’homme dans le monde. Le Prix reconnaît le rôle fondamental que joue la société civile, et en particulier les organisations non gouvernementales, dans la promotion et la protection de ces droits.
La France entend ainsi mettre à l’honneur et encourager les acteurs de terrain. En vertu de la valeur protectrice du Prix, les lauréats, parfois menacés dans leur pays à cause de leur action en faveur des droits de l’homme, sont placés sous la protection diplomatique des ambassades françaises à l’étranger.

Chaque année, la CNCDH fixe deux thèmes au choix. Cette année les deux thématiques sont la défense et la protection des personnes migrantes d’une part et la représentation et la défense des droits des personnes handicapées d’autre part.