Vous êtes ici

Secrétariat général

Date de publication: 
Mercredi 25 Octobre, 2017

Missions

Le Secrétariat général prépare, organise et assure le suivi de l’intégralité des travaux de la CNCDH au plan national et interagit avec les instances et réseaux internationaux.

La Secrétaire générale est membre du bureau de la Commission et du Comité de coordination et de réflexion. Les chargés de mission organisent le travail du pôle et œuvrent avec les rapporteurs à l’élaboration et la rédaction des avis, études et rapports. La Secrétaire générale participe de droit à tous les pôles.

Le secrétariat général entretient des relations suivies avec les instances en charge des droits de l’homme et du droit international humanitaire aux Nations Unies, à l’OSCE, à l’OIF, au Conseil de l’Europe, dans l’Union européenne, ainsi qu’avec le CICR. Il maintient également des liens étroits avec les Institutions nationales de promotion et de protection des droits de l’homme et du droit international humanitaire homologues et leurs différents réseaux internationaux (GANHRI) et régionaux (ENNHRI ; FRANET ; AFCNDH).

Composition

  • Secrétaire générale

Magali LAFOURCADE

Diplômée d'une grande école de commerce (ESCP Europe), de Sciences Po, et docteure en droit comparé, Magali Lafourcade est magistrate.

Ancien juge d’instruction, Magali Lafourcade a été secrétaire générale adjointe de la CNCDH entre 2013 et 2016. Elle est senior expert pour l’Agence européenne des droits fondamentaux. Depuis 2009, elle est chargée de cours à Sciences Po. Elle dirige également la session de formation continue des magistrats « Le racisme en France » dispensée par l’Ecole nationale de la magistrature, et le Cycle international spécialisé d’administration publique « La protection des droits de l’homme », dispensé par l’Ecole nationale d’administration. Membre élu par le Réseau européen des Institutions nationales des droits de l’homme (ENNHRI), Magali Lafourcade préside le Sous-comité d’accréditation des Institutions nationales des droits de l’homme, organe placé sous les auspices du Haut-commissariat aux droits de l’homme des Nations unies.

Selon la note de fonctionnement, la Secrétaire générale contribue aux orientations stratégiques, exerce l’autorité hiérarchique sur les personnels du secrétariat général, et a en charge, notamment :

- la gestion du secrétariat en organisant, coordonnant et supervisant le fonctionnement régulier et continu de l’équipe placée sous son autorité ;
- la gestion du budget, de la communication et de la logistique ;
- un rôle d’interface avec l’ensemble des partenaires extérieurs ;
- les relations avec la Direction des services administratifs et financiers du Premier ministre (DSAF) ;
- la préparation et l’envoi des convocations à l’ensemble des réunions, après accord du Président et des responsables des pôles ;
- la responsabilité des publications de la Commission ;
- l’organisation des événements de la Commission ;
- la rédaction des procès-verbaux des assemblées plénières et des réunions des pôles ;
- la gestion des affaires courantes en cas de vacance institutionnelle de la Commission.

  • Conseiller spécial

Michel FORST

Michel Forst a été le secrétaire général de la CNCDH de 2005 à 2016, après avoir été successivement directeur général d’Amnesty International, directeur général de la ligue contre le cancer, directeur de cabinet du secteur des sciences sociales et humaines de l'UNESCO, puis secrétaire général de la CIMADE. En juin 2008, il a été nommé Expert Indépendant sur la situation des droits de l’homme en Haïti par le Secrétaire Général des Nations unies et Président du Comité de Coordination des procédures spéciales du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies.

Depuis 2014, il est le Rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l'homme.

Michel Forst est le Secrétaire général de l’Institut français des droits et libertés (IFDL) et de l’Association francophone des commissions des droits de l’homme (AFCNDH). Il conseille la CNCDH plus spécifiquement sur la dimension internationale de ses mandats.

  • Secrétaire générale adjointe

Cécile RIOU

Diplômée de Sciences Po, Cécile Riou-Batista s’est spécialisée en sociologie politique et a débuté sa carrière comme assistante de recherche au Cevipof.

Elle a rejoint la CNCDH en 2006, d’abord comme chargée de mission « racisme et discriminations », et  chargée de projet à l’AFCNDH et à l’IFDL (anciennement CEDRA).Elle est ensuite devenue conseillère « questions de société, éthique et éducation aux droits de l’homme » et coordinatrice « lutte contre la traite des êtres humains ». Elle est secrétaire générale adjointe de la CNCDH depuis octobre 2016.

Elle participe aux réunions du bureau de la Commission et est la correspondante de la Commission européenne pour le Réseau européen des rapporteurs nationaux sur la lutte contre la traite des êtres humains .

  • Responsable communication

Céline BRANAA - ROCHE

Céline Branaa – Roche est titulaire d’un DESS de Diplomatie et négociations internationales et d’un mastère spécialisé à l’ESCP. Après 7 ans chez Peugeot dont près de 3 en tant que chargée de communication, elle a été responsable communication de L’Arche en France, fédération nationale de communautés qui accueillent des personnes handicapées mentales. Elle a rejoint l’équipe de la CNCDH en tant que responsable communication en mai 2015.

  • Office manager / cheffe de cabinet de la présidence

Vanessa MALATESTA

Après un solide parcours dans le secteur privé et des expériences professionnelles à l’étranger, et plus particulièrement au Canada, Vanessa Malatesta a rejoint les services du Premier ministre, au sein de la Mission qualité en charge du bon fonctionnement des fonctions supports dans le respect de la règlementation en vigueur et des bonnes pratiques. Riche de ces expériences variées, Vanessa Malatesta a rejoint la CNCDH en 2015 pour assurer les fonctions de cheffe de cabinet de la présidence et d’office manager. A ce titre, elle est chargée du suivi des relations avec la Direction des services administratifs et financiers du Premier ministre, avec le Secrétariat général du Gouvernement. Elle assure également le lien entre le Secrétariat général et les membres de la CNCDH et développe divers partenariats, notamment avec Sciences po où elle fait fonction de référente en lien avec le mandat de la CNCDH relatif aux Principes directeurs des Nations unies sur les Entreprises et les droits de l’homme.

  • Rapporteur national sur le racisme, l'antisémitisme et la xénophohobie

Coordinatrice : Louise SAVRI

  • Rapporteur national sur la traite et l'exploitation des êtres humains

Coordinatrice : Cécile RIOU

  • Pôles Etudes et recherches

Conseiller juridique : Thomas DUMORTIER

Thomas Dumortier est docteur en droit public. Ses travaux de recherche portent sur l’encadrement des libertés publiques, la bioéthique et les discriminations. Après sa thèse, il a également collaboré en tant qu’expert aux rapports de l’Agence des droits fondamentaux de l’UE, en particulier sur les droits de l’enfant et la traite des êtres humains.

  • Pôles thématiques

Pôle A - Chargé de mission pour les questions d'éthique, de société et d'éducation aux droits humains : Mélodie LE HAY

Diplômée de Sciences-Po (spécialisation histoire et relations internationales) et du collège universitaire Henry Dunant à Genève (spécialisation droits économiques, sociaux et culturels), Mélodie Le Hay a rejoint l’équipe de la CNCDH en 2015, après plusieurs expériences professionnelles, tant en France qu’à l’étranger, dans le milieu associatif, académique et institutionnel. Elle était coordinatrice du Rapport annuel sur la lutte contre le racisme sous toutes ses formes de 2015 à 2017

Dans le cadre associatif, elle a notamment travaillé sur les questions de la protection de l’enfance, des droits de l’enfant, du handicap, ainsi que sur les problématiques spécifiques rencontrées dans les pays du Moyen-Orient. Dans le milieu institutionnel, elle s’est investie dans la gestion de plusieurs projets (au sein de diverses structures, Agence française pour les investissements internationaux – aujourd’hui France Business, unité de recherche du CNRS – IPANEMA).  Historienne de formation, elle a enseigné l’histoire-géographie.

Pôle B - Chargée de mission sur les questions de racisme, discriminations et groupes vulnérables : Louise SAVRI

Pôle C – Conseiller juridique sur l’Etat de droit et les libertés : Ophélie MARREL

Diplômée de Sciences-Po et en droit international et européen, Ophélie Marrel a rejoint la CNCDH en 2017. Auparavant, elle était avocate dans le domaine du droit pénal, droit des étrangers et droit des personnes. Elle s’est particulièrement impliquée dans la défense des enfants en tant qu’avocate membre de l’Antenne des mineurs du Barreau de Paris. Investie dans le milieu associatif de la défense des droits de l’Homme, elle a notamment été responsable de la commission justice d’Amnesty International France. 

Pôle D - Chargée de mission sur les questions européennes, internationales et humanitaires : Morgane COULON

Pôle E - Chargée de mission sur le droit international humanitaire, le développement et l’environnement : Morgane COULON

Morgane Coulon est diplômée en Droit international général ainsi qu’en Droit international des droits de l’homme. Après diverses expériences, tant en France qu’à l’étranger, dans l’associatif et l’institutionnel, et après avoir collaboré avec le Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, elle a rejoint la CNCDH en décembre 2015.

  • Référents thématiques

Entreprises et droits de l’homme - Conseillère : Céline BRANAA - ROCHE

Céline Branaa – Roche est titulaire d’un DESS de Diplomatie et négociations internationales et d’un mastère spécialisé à l’ESCP. Elle a passé 7 ans chez Peugeot, en tant que chef de projet marketing en Pologne, puis responsable clientèle et chargée de communication au sein de Peugeot France. En tant que Conseillère Entreprises et droits de l’homme, elle participe aux travaux de la Plateforme RSE, du Global Compact et participera au suivi de la mise en œuvre du Plan Entreprises et droits de l’homme adopté en avril 2017.

 Chargée de mission pour les questions internationales : Charline THIERY

Diplômée d’un Master de droit international public de l’université de Strasbourg et d’un diplôme universitaire sur les droits de l’homme de l’Institut international des droits de l’homme (Fondation René Cassin), Charline Thiéry a eu diverses expériences au sein d’ONG internationales telles que Human Rights Watch et au sein des Nations unies au Haut-Commissariat des droits de l’homme. Elle a ensuite été en charge de la communication par intérim au sein de la CNCDH. De fin 2016 à mi-2018, elle a coordonné l’étude sur les droits de l’homme dans les Outre-mer et en assure depuis le suivi. Depuis début 2018, elle travaille sur les questions liées au mandat "Entreprises et droits de l'homme" confié à la CNCDH en avril 2017.

Documentaliste

Véronique BEVIN

Diversité et transparence

Le Secrétariat général de la CNCDH est très attentif à la transparence et à la non-discrimination. Toutes les offres d’emplois et de stage sont publiées sur la Bourse interministérielle de l’emploi public (BIEP). Les candidatures des personnes de la diversité et des personnes en situation de handicap sont vivement encouragées.

Contacts

Adresse postale : 20 Avenue de Ségur - 75700 Paris

Téléphone : 01 42 75 77 09 

 

Candidature pour un stage

Le secrétariat général est assisté de quatre à cinq stagiaires, conventionnés. Ainsi la CNCDH recrute des stagiaires pour la période janvier à juin (6 mois) et septembre à décembre (4 mois) de chaque année. Pour faire acte de candidature, vous êtes invités à adresser votre CV et lettre de motivation à l’adresse candidature.cncdh@cncdh.fr

Toutes nos offres de stage sont publiées sur la BIEP et le recrutement répond aux exigences d’une procédure objective et transparente, et qui promeut la diversité.