Vous êtes ici

8 mars, journée internationale des droits des femmes #Womensday

Date de publication : 08/03/17
Thèmes associés :
Femmes
Institutions
8 mars, journée internationale des droits des femmes

A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, les déclarations se sont succédées par des acteurs majeurs des droits de l'homme, notamment lors de l'assemblée générale de  GANRHI, Alliance globale des INDH.

Message d'Antonio Guterres, secrétaire générale des Nations unies (extrait)

Les droits de la femme font partie intégrante des droits de l’homme. Mais en ces temps troublés, alors que le monde devient plus imprévisible et chaotique, les femmes et les filles voient leurs droits remis en question, limités ou réduits.

Le seul moyen de protéger les droits des femmes et des filles et de leur permettre de s’épanouir pleinement, c’est de les autonomiser.

L’égalité des sexes est d’une importance cruciale pour le Programme de développement durable à l’horizon 2030, le plan mondial que les dirigeants de tous les pays ont accepté d’appliquer pour relever les défis du monde contemporain.

En cette Journée internationale de la femme, nous devons nous engager à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour en finir avec les préjugés éculés, encourager la mobilisation et le militantisme et promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Message dans son intégralité

Déclaration du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein (extraits)

Un revers pour les droits des femmes, c’est un revers pour nous tous

En ce 8 mars, nous rendons hommage au combat des droits de l’homme engagé par des millions de femmes pour exiger le respect de leurs droits et des droits des autres. Le mouvement féministe a suscité de profonds bouleversements, mais il nous faut admettre que les progrès enregistrés sont lents et particulièrement inégaux.Trop nombreux sont les pays où nous assistons aujourd’hui à un revers pour les droits des femmes, un revers qui nous affecte tous. Nous devons faire preuve de vigilance – les progrès accomplis ces dernières décennies sont fragiles et ils ne sauraient être tenus pour acquis, où que ce soit.

Déclaration dans son intégralité

Message d'experts des droits des femmes aux Nations unies (extraits)

Elimination of discrimination against women – an unfinished agenda

The increase in gender equality and women’s participation in public life has led some to believe that there is no longer any discrimination against women. The reality is that, despite the much cherished historic achievements of generations of women pioneers and activists, the continuation of both structural discrimination and of direct and indirect discrimination, is responsible for women lagging behind.

Women’s human rights are fundamental rights which cannot be subordinated to cultural, religious or political considerations. We say to the women of the world – stand up and push forward. We call upon men to join in this fight. We pay tribute to all those women who courageously defy patriarchal oppression. Today we need more than ever to unite forces to preserve the democratic space. The fight against all forms of discrimination against women must continue until women everywhere obtain full equality in civil, political, economic, social, familial, cultural and religious life.

Message dans son intégralité

Déclaration de Magali Lafourcade, secrétaire générale de la CNCDH, lors de l'assemblée générale de GANRHI (extraits)

Je voudrais vous partager deux convictions.

Pour porter davantage, l’approche fondée sur les droits de l’Homme devrait toujours s’articuler avec une analyse approfondie de la dimension sexospécifique des violations étudiées.

[Nous avons] un rôle particulier pour inciter les Etats, et au-delà les systèmes régionaux de protection et le système des Nations unies, à mieux appréhender la question de l’intersectionnalité, celle des discriminations pluridimentionnelles.

Notre mission en tant qu’Institutions nationales de promotion et de protection des droits de l’Homme prend d’autant plus de sens que les défis à relever sont grands. Bien sûr relever ce défi est de notre  responsabilité. Je vais vous livrer une toute dernière conviction : faire reculer les violations des droits des femmes est une façon très efficiente, en cascade et par ricochet, de favoriser la concrétisation de l’ensemble du corpus des droits humains pour tous. Il n’y a pas que les droits humains qui sont indivisibles et interdépendants, les personnes le sont également.

Déclaration dans son intégralité