Vous êtes ici

Avis "Lutte contre la haine sur internet"

Date de publication : 09/07/19
Thème associé :
Racisme
Avis relatif à la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet
Forte d’une doctrine forgée dans l’exercice de son mandat de rapporteur national sur la lutte contre le racisme, la CNCDH s’est auto-saisie pour analyser la proposition de loi.

Le 9 juillet 2019, les membres de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) ont voté en plénière un avis relatif à la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur Internet. Adoptée le même jour à l’Assemblée nationale, la proposition de loi inquiète la CNCDH qui la juge inadéquate et disproportionnée. Tout en soutenant pleinement l’objectif affiché de cette proposition de loi, la CNCDH s’alarme des risques qu’une telle loi ferait peser sur les libertés fondamentales. Par ailleurs, la CNCDH regrette une proposition de loi peu ambitieuse en matière d’éducation au numérique et déplore un « dispositif inutilement complexe » qui reposerait exclusivement sur des acteurs privés pour pallier « l’insuffisance de moyens budgétaires ». A ce titre, elle rappelle qu’une plateforme de signalement en ligne du ministère de l’Intérieur existe, PHAROS, et qu’elle manque de moyens. Dans ses conclusions, la CNCDH recommande le retrait de l’article 1er de la proposition de loi pour assurer une juste conciliation entre le respect des droits et libertés fondamentaux et droits et lutte contre les contenus haineux en ligne tout en renforçant les mesures préventives.