Vous êtes ici

Lettre #5 de l'Observatoire de l'état d'urgence sanitaire et du confinement

Lettre #5 de l'Observatoire de l'état d'urgence sanitaire et du confinement
A la lecture des diverses informations reçues, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) s’inquiète de ce que la gestion de la crise sanitaire due au Covid-19 révèle sur l’état de notre système de santé, et en particulier sur l’effectivité de l’accès aux soins pour tous, sans discrimination.

La crise actuelle accentue la tension du système de santé et révèle avec une intensité nouvelle les inégalités et ruptures de droits dans l’accès aux soins et les parcours de santé. Certains phénomènes sont spécifiques à la crise actuelle, mais d’autres témoignent d’une aggravation de difficultés déjà connues et documentées, notamment dans les précédents avis de la Commission.

"La crise sanitaire liée au Covid-19 et l’engagement remarquable de tout le personnel soignant, malgré le manque de moyens, nécessitent que les pouvoirs publics renoncent à une logique économique, de rentabilité pour gérer le système de santé, et qu’ils le repense en mettant l’humain au cœur – les patients et les soignants."  Jean-Marie Burguburu, président de la CNCDH.

Plan de la Lettre

  • La crise liée au Covid, reflet des inégalités sociales de santé
  • Une crise sanitaire accentuée par la paupérisation de notre système de santé
  • Permettre à chacun de protéger sa santé
  • Bonne pratique : Covisan en Ile-de-France
  • Focus 1 : la couverture santé des personnes migrantes
  • Focus 2 : le Covid-19 en prison