Vous êtes ici

Université populaire Quart Monde "Logement : un droit pour tous ?"

Date de publication : 26/05/16
<p>Mercredi 25 mai, ATD Quart-Monde et la CNCDH ont organis&eacute; une Universit&eacute; populaire Quart Monde sur le th&egrave;me &quot;Logement : un droit pour tous ?&quot;, donnant la parole &agrave; celles et ceux qui souffrent du mal-logement.</p>

Paul Cassia, directeur du Centre René Cassin, Université Paris-Sorbonne, a rappelé, dans son mot d'accueil, que le respect de la dignité était au coeur des préoccupations qui ont guidé le travail de René Cassin et des autres pères de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et que parmi les droits fondamentaux reconnus par les Nations unies figurait le droit à un logement décent.

Et dans ce lieu, l'Université, où le savoir vient des experts, des professeurs, des chercheurs vers les étudiants, la parole a ensuite été donnée à celles et ceux, qui pour l'université populaire sont les experts : les femmes et les hommes qui vivent ces situations de mal-logement, car c'est avec eux que des solutions devraient être imaginées.

Les témoignages émouvants se sont succédés, faisant tous ressortir à quel point vivre sans logement, dans un logement trop petit, insalubre, inadapté, ne permet d'avoir une vie : plus de vie de famille, des enfants fragiles, en mauvaise santé, malnutris, ne pouvant aller à l'école, souci d'accès aux soins. Sans logement, les personnes n'ont pas d'adresse, donc pas de domiciliation, sans domiciliation, elles ne peuvent pas accèder à tous leurs droits.

Quelques paroles retenues :

"C'est le logement qui brise notre vie. On ne peut même pas manger tous ensemble."

"C'est dans le logement qu'on se reconstruit. Je ne sais pas ce que c'est que d'avoir une clé et une boite aux lettres."

"En fait, on nous oblige à être assistés, et après on nous pointe du doigt."

"On nous ajoute de la souffrance à la souffrance en nous proposant un logement impossible."

"Pour avoir le courage d'obtenir un logement digne et adapté, il faut beaucoup de forces et de soutien."

Des membres d'associations, accompagnant les personnes mal-logées ou sans logement, dans leurs démarches, ont dénoncé les préjugés, la stigmatisation dont ces personnes sont victimes. Le comité national Droits de l'homme, RomEurope, a notamment témoigné des multiples discriminations dont sont victimes les Gens du voyage, notamment pour l'accès au logement.

Ensemble Habitat & Humanisme et ATD Quart Monde sont revenus sur le manque de logements sociaux avec de loyers adaptés aux ressources, et sur le non respect de la loi DALO.

Christine Lazerges, présidente de la CNCDH, a clôturé cette université, rappelant l'engagement de la CNCDH dans la lutte contre les discriminations, et dans la défense des droits des personnes vulnérables, en situation de précarité. Elle a aussi souligné le caractère atypique de cette Université "Le concept d'université populaire Quart Monde est extraordinaire"

 

La CNCDH rendra un avis sur l'accès au logement en juin.