Vous êtes ici



Action humanitaire

L’action humanitaire de la France constitue un sujet de réflexion central de la CNCDH dans le cadre de l’exercice de son mandat « humanitaire ». Cette réflexion porte aussi bien sur l’organisation institutionnelle de l’action humanitaire, que sur les relations avec les acteurs non étatiques de l’humanitaire et le cadre juridique national.

La CNCDH examine l’action humanitaire de la France sous l’angle du respect du droit international humanitaire et des principes humanitaires. Dans ce contexte la nouvelle « Stratégie humanitaire de la République française » constitue un outil de référence utile sur lequel la CNCDH reste particulièrement attentive. Tout récemment, elle a participé à l’évaluation de la Stratégie humanitaire de la République française 2012-2017 en vue de l’élaboration de la prochaine Stratégie qui couvrira la période 2018-2021.

La CNCDH plaide pour que l’aide humanitaire de la France s’inscrive dans une approche fondée sur les droits des personnes. Elle considère en effet que les populations affectées par une crise ne doivent pas être uniquement considérées comme des bénéficiaires de l’assistance humanitaire mais comme des titulaires de droits que l’Etat et la communauté internationale doivent garantir. Lors d’une crise humanitaire, les personnes sont non seulement privées de leurs droits civils et politiques, mais aussi de leurs droits sociaux, économiques et culturels tels que le droit à l’alimentation, le droit à l’accès à l’eau, le droit à l’accès au soin, le droit à l’éducation et au logement. L’ensemble de ces droits doit donc leur être à nouveau garanti.

La CNCDH s’attache également à ce que le droit et les pratiques garantissent la protection suffisante des personnels humanitaires et que leur accès aux populations ne soit pas entravé.