Vous êtes ici



Intégration

Le processus d’intégration, tout comme l’accès à la nationalité posent un certain nombre de questions qui n’ont pas toutes à voir avec le respect des droits de l’homme. Si la CNCDH a pu traiter à plusieurs occasions de ces sujets, elle ne l’a fait que de manière incidente, se limitant aux questions relatives aux droits de l’homme.

La CNCDH considère que l’intégration est un processus qui doit s’inscrire dans la durée et impliquer tant les immigrés que la société d’accueil. A l’occasion de son rapport sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, elle a constaté, ces dernières années, une crise du vivre ensemble qui traverse la société française, marquée par des phénomènes communautaires croissants. Elle considère que cette crise du vivre ensemble est liée à une montée des craintes, celle-ci étant largement liées au contexte de crise économique et sociale. Fermement attachée au système d’intégration à la française, la CNCDH a formulé de nombreuses recommandations pour permettre au système d’intégration à la française de mieux fonctionner.

De même, la CNCDH s’est montrée attachée à une stabilité du droit d’accès à la nationalité française. Elle s’est notamment élevée contre l’élargissement de la déchéance de la nationalité, proposition du projet de loi sur l’immigration, l’intégration et la nationalité abandonnée par le parlement lors de l’examen du texte.


20 Documents associés