Vous êtes ici



Pauvreté

Les conventions internationales ratifiées par la France (entre autres, Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels ; Charte sociale européenne ; Convention sur les droits de l’enfant ; Convention pour l’élimination de toute les formes de discrimination contre les femmes ; Convention relative aux droits des personnes handicapées) tout comme les Objectifs de développement durable ou les Principes directeurs en matière d’extrême pauvreté et droits de l’Homme (adoptés par le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies en 2012) mettent à la charge des États l’obligation de lutter contre la pauvreté en protégeant l’ensemble des droits humains, qu’ils soient civils et politiques ou économiques, sociaux et culturels. Par ailleurs, à l’échelle européenne, les programmes de l’Union européenne élaborant une Stratégie Europe 2020 de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, fixant un Agenda urbain de lutte contre la pauvreté urbaine ou visant à refonder l’Europe sociale sur un « socle européen des droits sociaux » soulignent la nécessité d’une action résolue des États membres en matière de protection contre la pauvreté.

« Celui qui a eu moins de chance dans la vie, on ne doit pas lui interdire l’acccès aux droits, à la culture etc. Il doit faire partie intégrante de la société. Il faut que la société repense sa façon de voir, de penser et enfin d’agir avec ceux qui sont le plus en difficulté. Il faut prendre les décisions ensemble »*

Pour atteindre ces objectifs et respecter ces obligations juridiques, la lutte contre la pauvreté implique en définitive un portage politique fort, au plus haut niveau de l’Etat. La CNCDH appelle ainsi à la mise en place d’un projet politique audacieux, fondé sur la concertation avec l’ensemble de la société civile dont les populations concernées, pour définir une ambition : celle de créer une société libérée de la misère, pour reprendre la formule du Préambule de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

.

 

* Intervention de Marcel Le Hir à l’occasion de l’Université populaire Quart Monde organisée par la CNCDH et ATD Quart Monde en mars 2013 à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.