Vous êtes ici

Tournons la Page

Pays: 
Niger
Date de publication: 
Lundi 10 Décembre, 2018

Tournons la Page (TLP) est un mouvement citoyen international composé de près de 250 structures en Afrique et en Europe oeuvrant pour l’alternance démocratique en Afrique. Les acteurs de TLP agissent pour plus de démocratie dans 8 pays d'Afrique francophone (Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Congo, Gabon, Niger, RDC, Tchad).

Leurs actions reposent sur la mobilisation citoyenne non-violente, le plaidoyer institutionnel et la sensibilisation des populations et des pouvoirs publics aux enjeux de la bonne gouvernance démocratique, de la justice fiscale, de l'alternance politique ou encore du respect des libertés individuelles. Au Niger, la coalition TLP existe depuis le 6 novembre 2016.

Tournons la page développe ses actions autour de quatre axes : créer un observatoire de la corruption ; mener une campagne de plaidoyer auprès des autorités européennes, françaises, allemandes et du Conseil des droits de l’homme ; documenter les violations des droits humains notamment en ce qui concerne la liberté d’association, la liberté de la presse et les détentions arbitraires ; et permettre aux acteurs de la société civile de monter en compétence.

Tournons la Page Niger a porté plainte contre X au nom d’un collectif de la société civile dans l’affaire « Uraniumgate » au printemps 2017.

La coalition s’est fortement mobilisée contre la loi de finances 2018, promulguée à l’automne 2017 et qui contient 112 mesures considérées comme antisociales et impactant négativement la vie des plus démunis, dans un des pays les plus pauvres de la planète.

Le 25 mars 2018, le gouvernement nigérien a interdit la tenue d’une manifestation prévue le jour même. 23 militants membres de Tournons la page ont été interpellés, 4 autres seront arrêtés ultérieurement. En tout, 27 militants sont inculpés pour « organisation d’une manifestation interdite et destruction de biens publics et privés ». Après des mois de mobilisation internationale, les militants arrêtés ont été libérés le 27 juillet 2018, ils devraient être jugés le 10 décembre 2018 après plusieurs reports de leur procès.