Vous êtes ici

Avant le deuxième tour de l'élection présidentielle, appel solennel et déclaration

AVIS avis
Date d'adoption : 02/05/02
Télécharger le documentTélécharger le pdf (882Ko)
Thème associé :
Racisme

Avant le deuxième tour de l'élection présidentielle, appel solennel et déclaration

Devant la gravité de la situation, la CNCDH, réunie le 2 mai 2002 en assemblée plénière, a décidé à l'unanimité de sortir exceptionnellement de sa réserve dans le débat électoral. Elle lance un appel solennel à faire barrage à l'idéologie du Front national.

Institution nationale indépendante, la CNCDH a reçu de l’État la mission de veiller au respect des droits de l'homme dans notre pays, c'est à dire des principes de liberté, d'égalité et de fraternité, ainsi que d'égale dignité de la personne humaine, qui fondent notre République.

Le candidat du Front national est porteur d'une idéologie qui constitue un reniement de nos valeurs démocratiques et républicaines, en particulier le principe d'égale dignité, et qui est en contradiction radicale avec nos principes constitutionnels et nos engagements internationaux. Les projets qu'il nourrit marqueraient un recul de civilisation dans tous les domaines de la vie de la nation. Ainsi sont cités la "préférence nationale", la politique d'immigration, l'abrogation de toute application du "droit du sol" dans le droit de la nationalité, et le rétablissement de la peine de mort.

Seraient remis en cause la place et l'image de la France dans le monde, ses responsabilités internationales, les liens historiques qu'elle a tissés avec ses amis et partenaires en Europe et dans le monde.