Vous êtes ici

Avis sur l'évolution d'ECHO

AVIS avis
Date d'adoption : 25/01/01
Télécharger le documentTélécharger le pdf (40Ko)
Thèmes associés :
Humanitaire
Institutions

Avis sur l'évolution d'ECHO

Rappelant ses avis antérieurs sur l’action humanitaire, la CNCDH observe qu’actuellement, la Commission européenne revoit l’ensemble des instruments qui lui permettent d’agir dans les situations de crise. Ces instruments sont nombreux, ce qui entraîne depuis longtemps des problèmes de coordination et de cohérence tant au siège de la Commission que sur le terrain.

Les enjeux de cette réforme sont de trois ordres : administratif, institutionnel et politique. La CNCDH formule dans ce cadre plusieurs recommandations au gouvernement français :

  • La Commission européenne devrait accélérer la mise en place des mécanismes et instruments propres à garantir que le retrait d’ECHO (European Commission Humanitarian Office) de certains pays n’entraîne pas de conséquences négatives pour les populations civiles touchées par les crises.
  • Il conviendrait de renforcer la concertation entre la Commission européenne en charge de la gestion des crises et la société civile européenne ainsi que de repréciser le rôle des ONG.
  • Il conviendrait d’assurer une réelle indépendance et impartialité de l’aide humanitaire, en maintenant notamment une capacité européenne civile et un budget substantiel mobilisable pour ECHO.
  • Il importerait d’assurer le contrôle de qualité sur la base d’évaluations d’impact ex-post plutôt que sur le contrôle budgétaire ex-ante qui n’est pas pertinent s’agissant d’interventions d’urgence.
  • Il serait souhaitable de renforcer la présence française dans le processus de réforme de l’aide extérieure de l’Union européenne, ainsi que dans la définition de la stratégie de l’action humanitaire européenne et la mise en place des programmes.