Vous êtes ici

Déclaration sur les violences policières illégitimes

Déclaration sur les violences policières illégitimes
Date de publication : 28/01/20
Télécharger le documentTélécharger le pdf (154Ko)
Thème associé :
Sécurité

Déclaration sur les violences policières illégitimes

La Commission nationale consultative des droits de l'homme appelle les pouvoirs publics à mener d'urgence une réflexion globale sur l’usage de la force publique, notamment s’agissant des modalités du maintien de l’ordre, en y associant des représentants des forces de l'ordre et de la société civile.

Soucieuse d’un apaisement privilégiant le dialogue et la négociation et souhaitant le rétablissement d’un lien de confiance et du respect mutuel entre la police et la population, la CNCDH appelle les pouvoirs publics à engager une réflexion plus globale sur l’usage de la force publique, s’agissant en particulier des modalités du maintien de l’ordre, en y associant des représentants des forces de l'ordre et de la société civile.

Pour sa part, la CNCDH a décidé d’engager des travaux sur les relations entre la police et la population qui s’appuieront sur un certain nombre d’auditions de toutes les parties prenantes et aboutiront à la publication avant l’été d’un avis assorti de recommandations. Cette réflexion doit permettre de dépasser le seul cadre de l’encadrement des actions répressives. C’est toute la conception du rôle des forces de l’ordre pour assurer la sûreté (et non seulement la sécurité) des citoyens qui est en jeu, depuis les périodes de crises jusqu’à la fonction de « gardiens de la paix » au quotidien. L’obtention d’un climat plus serein, dans toutes les occasions où se trouvent confrontés les forces de l’ordre et des citoyens, en dépend.