Vous êtes ici

La CNCDH présente le 30e rapport sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

La CNCDH présente le 30e rapport sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.
Date de publication : 12/07/21
Télécharger le documentTélécharger le pdf (700Ko)
Thème associé :
Racisme

La CNCDH présente le 30e rapport sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

En qualité de rapporteur national indépendant sur la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie depuis 1990, la CNCDH a présenté le 30e rapport sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

Le 8 juillet, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), rapporteur national indépendant sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie depuis 1990, a publié son 30e rapport annuel. Se fondant sur une analyse critique des politiques conduites et en s’appuyant sur différentes études et sur les observations des organes internationaux, la CNCDH formule dans cet ouvrage une série de recommandations visant à mieux connaître, comprendre et combattre le racisme sous toutes ses formes.

En 2020, la pandémie a rappelé avec quelle facilité les situations de crise peuvent réactiver des préjugés et des réflexes de rejet de l’Autre, alerte Jean-Marie Burguburu, président de la CNCDH. L’État, les collectivités locales, les associations, les entreprises, les acteurs de l’éducation, mais aussi chaque individu, nous devons toutes et tous nous mobiliser et développer des actions collectives et complémentaires pour prévenir et combattre le racisme sous toutes ses formes. 

Une France globalement tolérante.

En raison de la crise sanitaire, la CNCDH n’a pas pu réaliser d’enquête en 2020. Elle a conduit une enquête en ligne en 2021, qui montre que, malgré le contexte, sur quasiment tous les indicateurs, la tolérance à l’égard des minorités continue sa progres­sion. Cette stabilisation à un haut niveau s’explique en partie par le renouvellement générationnel. L’enquête confirme aussi que de nombreux préjugés perdurent et sont trop largement partagés.

Le racisme au quotidien : une préoccupation majeure, une réalité sous-estimée.

De nombreuses études montrent que « l’origine » est l’une des principales sources de discrimina­tion, dans l’emploi, dans l’accès au logement ou encore dans le cadre des contrôles d’identité. Pour de nombreuses personnes, les motifs de discrimination peuvent se cumuler et rendent leur situation encore plus difficile. Or une grande partie des victimes de discriminations ou d’actes à caractère raciste n’osent ni en parler, ni porter plainte. Une fois encore, la CNCDH alerte sur la