Vous êtes ici

Les institutions nationales des droits de l'homme

Les institutions nationales des droits de l'homme
Date de publication : 01/03/06
Télécharger le documentTélécharger le pdf (45Ko)
Thème associé :
Institutions

Les institutions nationales des droits de l'homme

Dans plus cent pays, sur tous les continents, les droits de l’homme sont protégés et promus par des commissions, conseils, comités, instituts, Defensor, Procuraduria... nationaux, qui font partie d'une même "famille", celle des Institutions nationales des droits de l'homme.

Elles ont pour caractéristiques principale d'être indépendantes des États qui les ont créées, ne se confondant pas avec les organisations non gouvernementales. Au fil des ans, elles ont été soutenues et encouragées par les instances des Nations unies relevant des droits de l'homme, acquérant ainsi une légitimité internationale au travers de nombreuses résolutions. Une définition onusienne leur a été donnée avec ce qu'on appelle les « Principes de Paris ». Elles ont ainsi participé régulièrement aux grandes conférences mondiales, ainsi qu'aux travaux de la Commission des droits de l'homme et de ses organes conventionnels. Elles ont pris leur place entre l’État et la société civile, comme des « acteurs de troisième type » indépendants, souvent mal connus.

Par ailleurs, elles ont développé leurs actions nationales et se sont organisées entre elles, de manière autonome, en multipliant leurs conférences internationales et régionales, et en dégageant des positions communes, démontrant leur vitalité et leur dynamisme.

2006 marquera une important évolution, particulièrement dans le cadre de la réforme des Nations unies et du nouveau Conseil des droits de l'homme.