Vous êtes ici

Covid-19 et droits de l'Homme

Date de publication: 
Jeudi 26 Novembre, 2020
Autosaisine
Si la CNCDH est consciente que, pour faire face à la pandémie de Covid-19 et protéger la population, les pouvoirs publics doivent mettre en œuvre des mesures exceptionnelles qui peuvent restreindre les libertés et limiter les droits, il est fondamental que ces mesures d’une part répondent aux exigences de nécessité, de proportionnalité et de non-discrimination, et qu'elles soient provisoires, et d’autre part, soient protectrices de toutes et tous, en particulier des personnes les plus vulnérables et précaires.

Second semestre 2020

Un groupe de travail sur l'état d'urgence sanitaire a été mis en place au 3e trimestre 2020.

Déclarations adoptées en assemblée plénière

 

Premier semestre 2020 - Première période de confinement et  l'état d'urgence sanitaire

Pendant la première période de confinement, la CNCDH s'est exprimée par la voix de son président, collégialement par des avis et déclarations. Un observatoire de l'état d'urgence sanitair et du confinement a été animé pendant plusieurs mois au premier semestre 2020

Lettres de la présidence

Avis de déclarations

Observatoire de l'état d'urgence sanitaire et du confinement (pendant la première période de confinement)

La CNCDH a décidé de mettre en place un Observatoire de l’état d’urgence sanitaire pour recenser les atteintes aux droits et libertés, s’assurer de leur effectivité sur le terrain, et produire des recommandations à destination des pouvoirs publics pour remédier aux problèmes et en tirer des enseignements pour le futur. Elle publie une lettre hebdomadaire.