Vous êtes ici

Rapporteur national indépendant sur la lutte contre la traite et l’exploitation des êtres humains

Date de publication: 
Dimanche 3 Janvier, 2015
Commission nationale consultative des droits de l'homme
La CNCDH s’est vue confié un 2e mandat de rapporteur national indépendant en 2014, dans le cadre du Plan national d'action contre la traite des êtres humains.

La mesure 23 du Plan national d’action contre la traite des êtres humains (PNA), adopté le 14 mai 2014 en Conseil des ministres, confie à la CNCDH le mandat de rapporteur national indépendant sur la lutte contre la traite et l’exploitation des êtres humains. Le plan répond aux objectifs posés dans la directive européenne de 2011 et aux recommandations du Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains du Conseil de l’Europe (GRETA).

Un premier rapport paru en 2016

Dans son premier rapport, au-delà de l’évaluation de la mise en œuvre du Plan national de lutte contre la traite, la CNCDH a souhaité lever le voile sur une réalité méconnue : la traite existe en France, et ce phénomène ne doit pas être réduit à l’exploitation sexuelle. La Commission a ensuite appelé les pouvoirs publics à se doter d’une politique publique à part entière, qui visera la traite des êtres humains sous toutes ses formes (et pas seulement la traite à des fins d’exploitation sexuelle).

Consultez le rapport, et les Essentiels

Evaluation de la mise en œuvre

En 2017, la CNCDH a dressé un état des lieux en demi-teinte de la mise en œuvre du PNA. Ainsi, bien qu’un certain nombre de dispositions aient été adoptées, cette mise en œuvre n’est pas à la hauteur des objectifs. La CNCDH déplore notamment que les pouvoirs publics aient focalisé leurs efforts sur lutte contre la traite à des fins d’exploitation sexuelle, que les efforts ne soient pas suffisants pour améliorer l’identification, la protection et la prise en charge des victimes. Consultez l’évaluation

Suivi

Depuis que le précédent plan est arrivé à échéance, la CNCDH ne cesse d’alerter le gouvernement sur l’importance, et désormais l’urgence, d’adopter un nouveau plan national d’action, qui devrait être élaboré en étroite coopération avec la société civile.

Communiqué de presse du 22 janvier 2018 - Lutte contre la traite des êtres humains : il est urgent que le gouvernement se mobilise.
Communiqué de presse du 10 mai 2018 - Lutte contre la traite des êtres humains : Se souvenir et commémorer sont essentiels. Agir au quotidien est indispensable.
Déclaration : Lutte contre la traite des êtres humains : pour une politique à la hauteur des enjeux, impliquant la société civile